Lancement de la initiative Saferphone

SaferPhone Initiative

Saferphone – Communiqué de presse pour le lancement de la initiative Saferphone -12sep2022

Pour une meilleure protection contre le rayonnement de la téléphonie mobile et un ré-seau durable

L’initiative SaferPhone vise à renforcer le principe de précaution, à atteindre une exposition aux ondes aussi faible que possible et à promouvoir un réseau de fibre optique orienté vers l’avenir. Il est grand temps de prendre au sérieux les préoccupations de la population et d’inscrire dans la Constitution fédérale la protection de la santé contre le rayonnement non ionisant. Le 13 septembre débute la collecte de signatures pour l’initiative fédérale « Protection contre le rayonnement de la téléphonie mobile – Un progrès pour la santé et l’environnement (initiative Saferphone) ». Le comité d’initiative et le comité de soutien sont composés de membres de plusieurs partis. L’initiative est soutenue par les Vert.e.s suisses et coordonnée par l’association Frequencia.

L’initiative populaire SaferPhone vise à ancrer dans la Constitution fédérale la protection de la santé contre le rayonnement non ionisant (RNI), également appelé électrosmog. L’objectif de l’initiative est d’endiguer l’exposition générale aux rayonnements pour l’humain, l’animal et l’environnement au moyen d’une infrastructure de communication durable et respectueuse de la santé, conformément au principe de précaution.

Communiquer avec son smartphone doit devenir plus sûr

L’expérience pratique montre qu’environ 10% de la population réagit à la téléphonie mobile par des symptômes, ce qui a été confirmé en 2021 par l’enquête du Panel suisse de l’environnement de l’EPFZ[1] auprès de quelques 7000 personnes. En outre, 60% des Suisses se sentent insuffisamment protégés contre le rayonnement de la téléphonie mobile et 40,5% se sentent exposés à leur domicile. La protestation à l’échelle nationale contre les antennes de téléphonie mobile, avec actuellement 3200 demandes de permis de construire en suspens, témoigne des préoccupations de la population.

Avec la numérisation croissante, nous sommes sur la voie de la société du gigabit. Le smartphone est devenu l’objet technique le plus proche de la plupart des gens. Notre exposition aux multiples sources de rayonnement peut être réduite.

Concept de réseau inadapté

Le concept du réseau de téléphonie mobile actuel a 30 ans. A l’origine, il était conçu pour la communication mobile en plein air. Aujourd’hui, plus de 80% des communications dites mobiles ont lieu à l’intérieur. Or, la connexion transite via une antenne qui se trouve à l’extérieur. Le rayonnement doit ainsi pénétrer à travers des murs, des dalles en béton et des vitrages bloquant le rayonnement. C’est pourquoi les antennes rayonnent si fortement. C’est comme si nous étions obligés d’éclairer notre domicile, rideaux fermés, avec des réverbères excessivement lumineux.

Pas de nouvelle érosion de la valeur limite

L’industrie de la téléphonie mobile veut que la valeur limite initialement fixée selon le principe de précaution soit augmentée. Elle pense ainsi pouvoir réaliser à court terme la poursuite de l’extension du réseau de télécommunications à moindre coût plutôt qu’au moyen d’une infrastructure durable à base de fibre optique et de liaisons radio courtes.

Dans les années à venir, le volume de données à transmettre va augmenter. Il s’agit maintenant de miser sur des voies de transmission qui ont également une capacité suffisante à moyen et long terme. Avec la limite actuelle, il y a suffisamment de marge pour un réseau performant – à condition d’être prêt à investir dans une solution globale plus durable. Le service universel via un réseau fixe rapide et à faibles émissions permet de prendre en charge une grande partie du volume de données qui est aujourd’hui transmis sans fil avec une consommation d’énergie bien plus élevée.

Une communication d’avenir est compatible avec la protection de la santé

L’initiative Saferphone veut renforcer le principe de précaution. Comme les autres influences potentiellement toxiques, le rayonnement de la téléphonie mobile doit être soumis à la règle de l’exposition aussi faible que possible. L’initiative favorise une télécommunication orientée vers l’avenir, sans entraver le développement en matière de technologie de transmission de données.

L’initiative SaferPhone demande:

  • Ancrer dans la Constitution fédérale la protection de la santé contre l’électrosmog
  • Garantir la protection de l’individu contre l’exposition aux rayonnements
  • Promouvoir les techniques sans liaison radio au moyen d’une fourniture câblée des bâtiments
  • Respecter les objectifs climatiques en matière de technologie d’information et de communication.

Meilleure connexion – Meilleure santé
[1] – Schweizer Umweltpanel. Fünfte Erhebungswelle: 5G, ETH, 2021

Source – Saferphone – Communiqué de presse pour le lancement de la initiative Saferphone

SaferPhone Initiative

communiqués de presse en allemand et en italien